Marais du Cotentin et du Bessin, Baie des Veys

Désignation : 5 avril 1991
Superficie : 32 500 ha
Localisation : à 75 km au Nord-Ouest de Caen, dans les départements de la Manche et du Calvados
 

Des marais enchassés dans le bocage, une baie comme exutoire

Basses terres régulièrement inondées des vallées de la Taute, la Douve, l'Aure et la Vire, les marais du Cotentin et du Bessin se prolongent en aval vers la Baie des Veys. Plus vaste zone humide de Basse-Normandie, ces marais sont aussi caractérisés par une surface importante de prairies tourbeuses et de tourbières.

Sous l’apparente uniformité d’un vaste ensemble de prairies humides quadrillé par un réseau de fossés, se cache une extraordinaire diversité de formations végétales. Outre la valeur de chacun de ces milieux, la richesse principale du site réside dans leur juxtaposition, formant une mosaïque d’habitats complémentaires, support d’une faune très riche et variée.

Chaque hiver, ces marais "blanchissent" : ils sont inondés de façon plus ou moins importante pendant une durée de 1 à 6 mois. Cette inondation régulière de cette vaste zone humide, exempte de toute habitation, joue un rôle majeur dans la prévention des risques liés aux inondations.

Située sur les lignes de migration des oiseaux d'eau, cette zone joue également un rôle primordial au regard de l'avifaune migratrice et la mosaïque d’habitats (prairies, landes, plans d'eau) est favorable à la nidification de nombreuses espèces.
Cette vaste superficie est un havre de tranquillité pour les oiseaux lors des périodes de reproduction (cigognes, busards, courlis, butors) mais aussi en hiver où plus de 20 000 oiseaux d'eau séjournent en baie des Veys. La complémentarité entre marais et baie et la présence de tourbe donnent toute sa valeur écologique au site.

Grâce à une eau de qualité pouvant être douce ou salée, la productivité biologique de la baie est remarquable : des herbus, vasières et bancs de sable renferment d'importants gisements de coquillages. Les rivières sont fréquentées par nombre d'espèces de poissons migrateurs remontant les cours d'eau pour frayer : lamproies, saumons atlantiques, truites de mer, aloses. En baie des Veys, le phoque veau-marin a établi une colonie d'une trentaine d'individus.

Les principales activités du territoire sont l'élevage, la chasse et la pêche. On y pratique également la culture des coquillages.

Aujourd'hui, l'évolution de l'agriculture fait peser un risque d'abandon des zones humides plus difficiles à exploiter. Pourtant, le maintien de la fauche et du pâturage conditionne l'existence des prairies riches en diversité biologique.
Pour préserver les marais, des mesures de gestion sont prises pour maintenir les pratiques d'agriculture extensives.

 
 
 

Accueil

Découvrez cet espace d'exception, ils vous accueillent et vous font partager leurs attachements et les richesses de ce territoire.

En cours de construction

Maison du Parc
3 village Ponts d'Ouve
50500 Saint-Côme-du-Mont
tel : 02 33 71 65 30
Maison des marais
ADAME des Marais
6, Etang des Sarcelles
50190 Saint Martin d'Aubigny
www.adame-des-marais.fr/
 Musée de la Vannerie
1 rue de la Vannerie
50570 Remilly sur Lozon
Tel : 02 33 56 21 01

 

Gestionnaires

Ils sont la cheville ouvrière de la préservation de ce territoire hors du commun.

Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin
17 Rue de Cantepie
 Groupe Ornithologique Normand
Mairie
50440 VAUVILLE
www.gonm.org
 
 
----------------------
              
               

 

Page mise à jour le 19/08/2015