Les inventaires de zones humides

Au niveau national et des grands bassins hydrographiques il s’agit d’inventaires réalisés à partir de l’exploitation d’images satellites ou aériennes pouvant renfermer des milieux humides. L’intérêt de cette démarche est de donner une indication sur la nature humide d’un territoire relativement étendu.
Au niveau local - sous bassin, départemental, ..."  on parle en général de «zones humides effectives» lorsque sur le terrain la dénomination de zones humides est avérée.
 

Les «milieux à composante humide »

Les milieux à composante humideUne carte des milieux à composante humide a été élaborée par l’IFEN et le Muséum national d’histoire naturelle en 2001 à partir de l’exploitation et de la synthèse de couches géographiques – Corine Landcover, ZNIEFF, PSIC- disponibles au plan national. Il ne s’agit pas d’un inventaire exhaustif des zones humides mais d’une localisation des principaux milieux à composante humide en France métropolitaine, réalisée sur la base d’informations géographiques disponibles au moment de sa conception. Bien que non exhaustive, cette carte sert de base d’informations. Elle a été mise à jour en mai 2009 par le service d’observation et des statistiques (SOeS). La superficie des milieux à composante humide ainsi identifiées s’élève à 2,2 millions d’hectares.

 Source : CGDD/SoeS - MNHN. Version 2, mai 2009. Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Pour connaitre la méthodologie employée et télécharger les données SIG utilisées pour réaliser cette carte, vous pouvez consulter la page le site du Service de l'observation et des statistiques.

L'identification des zones humides dans les grands bassins hydrographiques

Les agences de l’eau, les offices de l'eau et les directions régionales de l'environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) ont identifié des zones humides dans le but de cibler leurs actions prioritaires de restauration et de préservation de ces milieux sur leurs bassins dans le cadre du SDAGE. Chaque bassins à sa propre méthodologie et son propre adjectif pour qualifier ces dernières : "potentielle humide", "composante humide" ou encore "enveloppe humide" ... (Cf. « Planification de la gestion de la ressource en eau»).

Retrouvez dans l'extrait du guide juridique "protection et gestion des espaces humides et aquatiques" 2010, Olivier Cizel - la prise en compte et l'identification des zones humides dans les SDAGE.

 

Information recherchéeOù trouver les données ?
Cartagraphie des zones à dominante humide du bassin Artois-Picardie 
Cartographie des zones à dominante humide du bassin Seine-Normandiela couche ZH_GIP (cartographie des zones à dominante
humides concernées par une gestion contractuelle, un inventaire
patrimonial ou une protection réglementaire)
Cartographie des zones humides remarquables du bassin Rhin-Meuse 
Cartographie des zones à dominante humide du bassin Adour-GaronneSIE Adour-Garonne
Cartographie des milieux aquatiques remarquables - zones humides et ecosystèmes aquatiques du bassin Rhône Méditerranée et Corse 
Cartographie des zones humides de la Martinique 

Aucune cartographie n'est disponible pour le bassin Loire-Bretagne.

Les inventaires de zones humides locaux : sous bassin versant, département …

Certains syndicats intercommunaux, mixtes, de rivière … ou établissements publics ont réalisé des inventaires des zones humides remarquables dans le cadre des schémas d’aménagement de gestion des eaux.
Pour en savoir plus sur ces inventaires, nous vous conseillons de consulter les schémas d’aménagement de gestion des eaux recensés sur le site GESTEAU.

Les conseils généraux ont également réalisé des inventaires de zones humides remarquables. Lors de la mise en place de leur réseau d’espaces naturels sensibles (ENS).
Pour en savoir plus, nous vous conseillons de contacter les services techniques en charge de l’environnement de votre conseil général.

Diverses structures régionales peuvent avoir mis en place des inventaires dans le cadre de leurs politiques à l’égard de ces milieux : conservatoire d’espaces naturels, parc naturel régional ou encore conservatoire de botanique… 

Les inventaires non spécifiques aux zones humides : les ZNIEFF et ZICO

Les inventaires scientifiques nationaux rassemblés par le Museum national d’histoire naturelle sont des outils de connaissance du patrimoine naturel et les premiers indicateurs de la richesse des habitats naturels. Ils renferment de nombreuses informations sur les zones humides. Ces inventaires sont de deux types :

- Les Zones d’Intérêts Communautaire pour les Oiseaux (ZICO) : elles correspondent à des territoires remarquables pour l’avifaune nicheuse, migratrice ou hivernante.
- Les Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) : les ZNIEFF de type I sont des espaces à haute valeur écologique. Les ZNIEFF de type II correspondent à de vastes ensembles naturels, riches et homogènes, elles peuvent recouvrir des ZNIEFF de type I.

A noter que les ZNIEFF de seconde génération utilise la typologie CORINE Biotopes et bientôt EUNIS habitats.

Page mise à jour le 19/05/2014