Diversité des milieux humides

Des milieux d’une grande diversité

Les milieux humides représentent 6% des terres émergées et figurent parmi les écosystèmes les plus riches et les plus diversifiés de notre planète (Skinner & Zalewski, 1995). D’origine naturelle ou anthropique, ils sont présents sous toutes les latitudes. Au fil du temps, selon le climat et la nature géologique de la région, les milieux humides se sont formés et développés différemment.
Par sa présence dans de nombreuses régions du monde, la France renferme une richesse de milieux humides des plus variées.
Les milieux humides de France métropolitaine comme les tourbières, les landes, les prairies et forêts humides, les mares ou encore les marais asséchés et mouillés … couvrent environ 1,8 millions d’hectares, soit 3% du territoire (hors vasières, milieux marins, cours d’eau et grands lacs). Les récifs coralliens, les mangroves, les herbiers marins et les milieux tourbeux sont parmi les milieux humides d’Outre-mer français les plus remarquables. La France avec près de 55 000 km² de coraux soit 10% des récifs coralliens mondiaux, a entre ses mains un capital inestimable.

Un écrin de la biodiversité au capital inestimable

Les milieux humides abritent d’innombrables espèces de plantes et d’animaux : 50% des espèces d’oiseaux en dépendent ; ils sont indispensables à la reproduction des batraciens et la plupart des espèces de poissons ; 30% des espèces végétales remarquables et menacées en France y sont inféodées (Plan d'action en faveur des zones humides ; 1995). Enfin, ils fournissent des biens précieux à l’homme : de l’eau et des produits alimentaires.

Les milieux humides d’Outre-mer jouent un rôle essentiel dans la protection des littoraux, produisent à travers la pêche une ressource alimentaire pour plus d’un million de personnes et contribuent au développement touristique. Leur gestion durable est une nécessité pour les populations riveraines.

Leur origine – naturelle ou anthropique – et leur dominance douce ou salée permettent de les distinguer en trois catégories : milieux humides continentaux, milieux humides marins et côtiers et milieux humides artificiels.

Page mise à jour le 23/05/2012