Résultat du concours photo 2017 de la convention de Ramsar

« Les zones humides nous aident à faire face aux phénomènes météorologiques extrêmes ». Tel était le thème du concours photo organisé à l’occasion de la Journée Mondiale des Zones Humides par la Convention de Ramsar, du 2 février au 2 mars 2017. Ce concours a rencontré un vif succès, avec plus de 700 photos proposées par de jeunes de 18 à 25 ans.

Nous adressons nos félicitations à l'ensemble des participants de cette édition!

Le jury était composé de Olivier Robert, photographe de beaux-arts, Vitalis Hirschmann, photographe indépendant actif, Janet Northcote, directrice de la communication de Star Alliance, Martha Rojas-Urrego, secrétaire générale de la Convention de Ramsar sur les zones humides, et le personnel du secrétariat.

En raison des changements climatiques, des phénomènes météorologiques extrêmes tels que les orages, les inondations et les sécheresses augmentent. Lorsqu'elles sont bien gérées, les zones humides absorbent les excès de précipitations et les stockent pour la saison sèche, ce qui aide les communautés à faire face aux phénomènes météorologiques extrêmes et à les protéger contre les catastrophes.

 

Vainqueur

La photo qui remporte ce concours est une vue aérienne de la plaine d'inondation de Gabaldon de Neuva Ecija, aux Philippines, prise par Gabriel Meije, 21 ans. Il remporte donc le prix principal, à savoir un vol gratuit grâce à Star Alliance pour visiter un site Ramsar de son choix.
Plaine d’inondation Gabaldon de Neuva Ecija, Philippines (Gabril Meije). Situé entre deux villes rurales, cette plaine d'inondation absorbe les eaux d'inondation et est connue pour protéger les habitants de cette région.

 

2ème place

Plaine d’inondation de l’Ill et du Rhin, Alsace, France (Elena Landmann).

 

3ème place

Maison flottante, réserve de développement durable de Mamiraua, Amazone, Brésil (Aline Fidelix). Six mois par an la réserve est inondée ; les habitants doivent donc s’adapter pour vivre au-dessus de l’eau.

 

4ème place

Mangroves du village côtier de Djebadji, Bénin (Benjamin Bureau). Les mangroves protègent les communautés côtières des tempêtes, de l'élévation du niveau de la mer et des tsunamis.

 

5ème place

Rivière Shatt al-Arab, Abu al khaseeb, Irak (Mustafa Abdulmttaleb Ali).

 

6ème place

Mangroves le long de la ville côtière de Watamu, Kenya (Paloma de Andrés Ródenas).

 

7ème place

Tourbière de Kakerdaja, réserve naturelle de Kõrvemaa, Estonie (Diana Elisa). Les tourbières stockent plus de carbone que toutes les forêts du monde, ce qui contribue à atténuer les changements climatiques.

 

8ème place

Mangrove de Pagbilao Quezon, Philippines (Adriane B. Tobias).

 

En savoir plus

- Site internet de la convention de Ramsar

- Page internet de l'association Ramsar France

- La JMZH 2017 sur le portail zones humides

Page mise à jour le 13/04/2017
Haut