Retour sur le 8ème séminaire Ramsar

Le 8ème séminaire des gestionnaires de sites Ramsar s'est tenu du 19 au 21 octobre 2016, au théâtre de l’Eclat, à Pont-Audemer, en Normandie. Organisé par les communautés de communes de Quillebeuf sur Seine, de Beuzeville et de Pont-Audemer et le Parc naturel régional des boucles de la Seine normande, en partenariat avec l'association Ramsar France, il a réuni plus de 200 personnes durant les trois journées. Il était animé par Jean-Charles CATTEAU.

Les présentations des intervenants sont disponibles en bas de page.

La première journée fut l’occasion pour les élus et représentants de l’Etat de rappeler l’engagement de la France auprès de ses 44 sites Ramsar. Mme Nicole Klein, préfète de la région Normandie, M. François Mitteault, Directeur de l’eau et de la biodiversité au Ministère en charge de l’environnement, M. Jérôme Bignon, sénateur de la Somme et président de l’association Ramsar France, et M. André Berne, Directeur territorial de l’Agence de l’eau Seine-Normandie ont tour à tour exprimé l’intérêt de préserver les milieux humides et de se réunir pour échanger autour de cette thématique.

Suite à cette introduction, les différents gestionnaires concernés ont présenté les sites Ramsar du littoral Nord-Ouest : la "Baie de Somme", le "Marais du Cotentin et du Bessin, baie des Veys" et le "Marais Vernier et vallée de la Risle maritime".

Cette journée a également permis de signer les chartes de gestion Ramsar de ces sites. Elles formalisent l’engagement de la structure gestionnaire en faveur de la convention de Ramsar, en rappelant qui est le coordinateur, quel est le plan de gestion, et quelles sont les mesures mises en place pour l’utilisation rationnelle du site.

Enfin, la journée s’est terminée par l’Assemblée Générale de l’association Ramsar France, avec la validation du rapport moral, du rapport d’activités et du rapport financier. Elle a également permis d’élire le tiers sortant de ses administrateurs et d’échanger sur les actions à venir de l’association.

 

---

La deuxième journée a formalisé la contribution des sites Ramsar au thème du séminaire sur la « Valorisation des sites Ramsar : appui au développement des territoires ».
La matinée était consacrée à l’actualité nationale des zones humides. Elle a débuté par une présentation d’Olivier Cizel sur l’actualité juridique des zones humides : les nouveautés de la loi biodiversité, la compétence Gemapi et les autres réformes récentes.

L’association Ramsar France, par les voix de son président Jérôme Bignon et de son trésorier Thierry Lecomte, par ailleurs éleveur dans le Marais Vernier ont ensuite présenté le travail mené sur une mesure en faveur de l’élevage en zone humide pour les sites Ramsar concernés. Les échanges avec la salle ont confirmé la nécessité de cette mesure, vu la crise agricole en cours, notamment au niveau de l’élevage.

Eve Alcoulombre, stagiaire au Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer (MEEM), a présenté le bilan du réseau des sites Ramsar et l’amélioration de la circulaire relative à la mise en œuvre de la convention de Ramsar en France : désignation, gouvernance, gestion etc.

Thibault Georges (Communauté d’agglomération de Saint-Omer) et Maud Kilhoffer (PNR des Caps et marais d’Opale) ont ensuite expliqué les avantages du programme INTERREG Biocultural Heritage Tourism qui vient d’être déposé, à savoir valoriser les atouts du patrimoine naturel et culturel commun pour soutenir un croissance économique innovante et durable. Il permet également des échanges avec d’autres sites naturels (ici deux autres réserves de biosphère en Angleterre).

Pour clore la matinée, Frédéric Bizon (DDTM de l’Eure) a détaillé l’élaboration de la stratégie départementale en faveur de milieux humides, mise en place afin de mieux connaître et faire connaître la répartition et le fonctionnement de ces milieux, de communiquer auprès des élus usagers, techniciens etc. sur leur intérêt, et de les prendre en compte dans les politiques sectorielles.

 

L’après-midi a laissé place à la tenue de deux ateliers en plénière, le premier sur l’opportunité de développer une filière agricole, et le second sur le développement du tourisme et des loisirs.

En guise d’introduction, Jean-Michel Derex a évoqué la représentation sociale des zones humides, perçues différemment par ceux qui y habitent et ceux qui y passent : gage de qualité alimentaire, les produits issus des milieux humides bénéficient d’une image positive. Pour les habitants, ces territoires sont synonymes d’identité.

 

Résumé de l’atelier 1 : Comment une reconnaissance peut-elle être une opportunité pour développer une filière agricole ? Quelle application via le label Ramsar ?
La présentation d’Emilie Leveau-Vignal (INAO) a permis de repréciser les différences entre les différents labels existants (AOC, AOP, IGP, AB, Label rouge), leurs particularités mais aussi les implications en termes de cahier des charges (milieux spécifiques, savoir-faire traditionnels, systèmes de production liés aux terroirs etc.).

Deux retours d’expériences ont permis d’illustrer ce propos :
- la démarche de valorisation de la carotte de Tilques dans le marais audomarois pour mieux valoriser ce produit et maintenir ses exploitants agricoles, et
- la valorisation de la viande bovine via la marque Parc dans le PNR de Brière, mise en place en 2008 et qui permet aujourd’hui aux éleveurs de bénéficier d’une plus-value d’environ 10% par rapport aux prix « classiques ».

Les échanges, notamment avec Dominique Hemery, éleveur et co-initiateur de la filière viande bovine en Brière, ont montré les atouts d’une filière agricole au sein de sites naturels : avantages économiques, mais aussi maintien d’une activité durable, protection des spécificités locales, création de lien et d’une identité sur le territoire.

 

Résumé de l’atelier 2 Comment une reconnaissance peut-elle être une opportunité pour développer le tourisme et les loisirs ? Quelle application via le label Ramsar ?
Sylvie Barrère (Atout France) a mis en exergue les atouts et limites de la labellisation d’une manière générale, et insisté sur la multiplicité et la dispersion des écolabels. Dans ce contexte, le label Ramsar, pour pouvoir jouer un rôle dans le développement touristique des territoires, aurait besoin de se doter d’une visibilité, jouer sur l’effet stimulant du réseau et développer des liens au plan local, national, voire international avec les acteurs touristiques et avec les espaces naturels. Intégrer le cluster « tourisme de pleine nature » d’Atout France pourrait y participer.

Là aussi, deux retours d’expériences ont illustré ce propos :
- le tourisme dans le site Ramsar de la Baie de Somme, où les différentes activités touristiques (balnéaire, découverte, sportives) se superposent et peuvent poser des problèmes de fréquentation, et
- le tourisme dans le delta de la Leyre, où se développe une activité d’écotourisme, pour équilibrer les actions de développement et la préservation du milieu naturel.

Les échanges ont fait ressortir que Ramsar n’était pas forcément le label le plus adapté pour une valorisation touristique pure, car peu connu. Il contribue néanmoins de manière importante à la préservation des paysages et de la nature, répondant ainsi largement aux attentes des touristes.
La démarche de concertation autour de la désignation Ramsar pourrait toutefois contribuer à un tourisme durable, en permettant de maintenir voire de recréer de l’activité sur le territoire, tout en évitant la sur fréquentation qui poserait des problèmes de désappropriation du territoire par les habitants.

 

---

Enfin la troisième journée était consacrée aux visites de terrain sur le site Ramsar du Marais Vernier et de la Risle maritime : les participants ont pu découvrir le marais Vernier, la réserve naurelle des Courtils de Bouquelon, la Grand’Mare, ou encore les marais de la Risle maritime.

Présentations des intervenants

Mercredi 19 Octobre 2016

Présentation des sites Ramsar du littoral Nord-Ouest

-La Baie de Somme
Marion DAUVERGNE (Chargée de la mise en place du plan de gestion Ramsar, Syndicat mixte Baie de Somme Grand littoral picard)

-Le marais du Cotentin et du Bessin, baie des Veys
Jean-Michel GREEN (Elu en charge de la biodiversité) et Jean-Baptiste WETTON (Responsable du pôle biodiversité et ressource en eau, PNR des marais du Cotentin et du Bessin)

-Le marais Vernier et vallée de la Risle maritime
Anne-Sophie DEFONTE (Animatrice Ramsar, Communauté de communes de Quillebeuf-sur-Seine) et Christelle STEINER (Responsable du service biodiversité, PNR des Boucles de la Seine Normande)

-Témoignage
Jean-Pierre DEBRAY (Président de l’Association des propriétaires des terrains cynégétiques du marais Vernier et de la Risle maritime)

 

Jeudi 20 Octobre 2016

-Point d’actualités juridiques
Olivier CIZEL (Juriste)

-Pour une mesure en faveur de l’élevage en zone humide
Thierry LECOMTE (Administrateur de Ramsar France, Président du CSRPN de Normandie) et Jérôme BIGNON (Président de l’association Ramsar France, Sénateur de la Somme)

-Projet Interreg : Biocultural heritage
Thibault GEORGES (Chef de projet développement agricole, Communauté d’agglomération de Saint-Omer) et Maud KILHOFFER (Chargée de mission animation territoriale Marais Audomarois, PNR des Caps et Marais d’Opale)

-Bilan du réseau des sites Ramsar et améliorations de la circulaire relative à la mise en œuvre de la convention Ramsar
Eve ALCOULOMBRE (Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer)

-Élaboration d’une stratégie départementale en faveur des milieux humides
Frédéric BIZON (Chargé de mission à la Mission Interservices de l’Eau et de la Nature, Direction départementale des territoires et de la mer de l’Eure)

 

-Introduction : représentations sociales des zones humides
Jean-Michel DEREX (Historien)

Atelier 1 : Comment une reconnaissance peut-elle être une opportunité pour développer une filière agricole ? Quelle application via le label Ramsar ?

-Panorama des signes de qualité utilisés dans l’agriculture
Emilie LEVEAU (Ingénieur territorial, Institut national de l’origine et de la qualité)

-Démarche de valorisation de la carotte de Tilques
Luc BARBIER (Responsable de la mission Marais Audomarois, PNR des Caps et Marais d’Opale

-La marque « Parc »
Myrtille LE MOTHEUX (Chargée de mission économie durable, PNR de Brière)

 

Atelier 2 : Comment une reconnaissance peut-elle être une opportunité pour développer le tourisme et les loisirs ? Quelle application via le label Ramsar ?

-Ecolabels et développement touristique
Sylvie BARRERE (Responsable environnement et développement durable, Atout France)

-Le tourisme dans le site Ramsar de la Baie de Somme
Dorothée MARECHAL (Somme Tourisme, Agence de développement et de réservation touristique)

-Le tourisme dans le site Ramsar du delta de la Leyre
Raphaël JUN (Animation-Médiation du site Ramsar, PNR des Landes de Gascogne)

 

 

En savoir plus

-Zones Humides Infos *Dossier « Littérature et zones humides »
-Zones Humides Infos *Focus sur l’évolution de l’agriculture et de l’élevage en zone humide
-Zones Humides Infos *Dossier « L’élevage en zone humide »
-Zones Humides Infos *Dossier « Tourisme, sport et loisirs en zone humide »
-Page internet de l’association Ramsar France

Page mise à jour le 27/10/2016
Haut