Suivi des surfaces en zones humides à l’aide de CORINE Land-Cover : des progrès ?

La nouvelle carte d’occupation du sol CORINE Land-Cover (CLC) pour la France vient d’être publiée. Elle porte sur l’année 2012, ainsi que sur les tendances depuis 2006. Les analyses des grands types d’occupation du sol y sont présentées région par région. La méthode a légèrement évolué depuis la dernière carte (2006), intégrant entre autres 5 nouvelles « Couches Haute résolution » issues de la télédétection, et produites en collaboration avec l’Agence Européenne de l’Environnement.

Si l’on compare les surfaces en zones humides au sens large[1] à la carte de 2006, les ordres de grandeurs restent similaires (cf Tableau), la perte enregistrée pouvant être en partie réelle et en partie liée à l’affinement de la méthode (couches « Haute résolution »).

 

CLC 2012

CLC 2006

Zones humides totales (hors Prairies humides)

601 147

635 012

Prairies et autres STH à usage agricole

8 562 364

9 331 177

Comme précédemment, la limite principale, dans une perspective de suivi des zones humides au sens large, reste la non-séparation des prairies humides et des prairies sèches ; or seules les premières font partie des zones humides. Diverses sources suggèrent que les prairies humides pourraient représenter plus de la moitié des zones humides françaises, aussi leur non-repérage reste-t-il problématique : les surfaces en zones humides totales (au sens large) sont toujours inaccessibles. La non-représentation des habitats de taille inférieure à 25 ha continue aussi à éliminer de la carte (et des surfaces totales) la grande majorité des zones humides, qui sont de petite taille. A titre plus anecdotique, la nouvelle carte n’élimine toujours pas un problème noté sur les versions précédentes de CLC, la surreprésentation des rizières (35 600 ha pour CLC en 2012, contre  20 800 ha en réalité la même année (chiffres Centre français du Riz/ France-Agrimer).

Au final, la conclusion d’une étude parue en 2012, et portant sur la quasi-totalité des pays euro-méditerranéens, reste d’actualité : « Les cartes d’occupation du sol telles que CLC ne remplissent pas encore leurs promesses en tant qu’outils de suivi des surfaces nationales en zones humides. »

D’autres outils, tels que les images satellite à plus haute résolution spatiale et temporelle, couplées à des méthodes ciblant spécifiquement les zones humides, devraient à terme permettre d’avancer sur la question. Des projets européens en cours (tels que SWOS) contribuent à mettre au point les méthodes qui permettront peut-être demain une cartographie plus exhaustive des zones humides.

Bibliographie

Perennou C., Beltrame C., Guelmami A., Tomas Vives P., Caessteker P., 2012 - Existing areas and past changes of wetland extent in the Mediterranean region: an overview. Ecologia Mediterranea, 38 (2) – 2012: 53 - 66.

En savoir plus

- télécharger l'atlas régional de l'occupation des sols en France (CLC)

 

[1] Au sens Ramsar, elles incluent non seulement les « Zones humides » de la nomenclature CLC, mais aussi les « Surfaces en eau », les rizières et les prairies humides. Toutes ces catégories sont additionnées dans le Tableau – sauf les prairies humides (chiffres indisponibles).

Page mise à jour le 26/10/2016
Haut