Un site internet pour le centre de ressource Captages

La protection des zones de captage, notamment vis-à-vis de la  problématique des pollutions diffuses fait partie des grands défis sociétaux actuels en se plaçant à l’interface entre enjeux économiques, sociaux, environnementaux et sanitaires.

La France compte en effet plus de 34.000 ouvrages de prélévement. Près de la moitié (41%) des 3000  ouvrages abandonnés pendant la période 1994-2013 l'ont été à cause de la pollution du captage. 

Pour préserver la qualité de la ressource, il apparait donc indispensable de protéger les aires de captage destinées à l’alimentation en eau potable.

De par leur rôle de filtre et d'éponge, les zones humides sont souvent associées aux zones de captage. La protection des uns participe donc à la préservation des autres. 

Cette protection doit  toutefois tenir compte de l’activité économique des territoires, notamment en matière d’agriculture, rendant nécessaire la concertation entre les différents acteurs autour de la thématique des pollutions diffuses au sens large et de la protection des ressources en eau; constituant ainsi un réel enjeu d’aménagement du territoire.

Un groupe technique "Protection des captages"

Afin de répondre aux enjeux liés à la protection des captages, les ministères en charge de l’écologie et de l’agriculture, l’ONEMA et les agences de l’eau ont travaillé avec leurs partenaires de la recherche au développement d’outils méthodologiques destinés à permettre de mettre en place des démarches de protection efficaces.

Un  Groupe Technique a ainsi été constitué 2010, avec pour objectif de : 

  • Analyser les besoins techniques des gestionnaire et des décideurs impliqués dans la protection des captages
  • Analyser les actions mises en oeuvre et constituer des retours d'expériences
  • Constituer une plate-forme de mutualisation et de diffusion des ressources sur la thématique.

Une approche territoriale de la protection des captages

L'approche retenue pour préserver la qualité des captages privilégie l'élaboration de plans d'actions territoriaux, sous l'égide des collectivités propriétaires des ouvrages. Cette approche permet de définir avec les acteurs locaux les actions à mettre en oeuvre en fonction des enjeux et opprotunités de chaque territoire. La concertation entre les différents acteurs autour de la thématique des pollutions diffuses et de la protection des ressources en eau est donc plus que jamais nécessaire et constitue un réel enjeu d’aménagement du territoire.

Un centre de ressource dédié aux captages

Pour  répondre aux nombreux besoins des acteurs sur le sujet, l'AFB a créé en janvier 2017 le centre de ressources Captages.

Le centre de ressources Captages a pour objectif de  contribuer à améliorer l’efficacité des démarches locales de protection des captages. Il a pour vocation de renforcer les compétences des acteurs impliqués en assurant d’une part un lien entre la mise en œuvre opérationnelle des démarches et la recherche et, d’autre part, en favorisant le partage des expériences et des informations. Il s’articule avec les initiatives et dynamiques de centre de ressources ou réseaux existants au niveau des régions ou des bassins.

Les fonctions du Centre de ressources sont les suivantes :

  • Mettre en réseau les acteurs à différents niveaux : nationaux, régionaux, et locaux pour permettre les échanges ;
  • Diffuser et transférer les référentiels et les méthodes pour accroître l’efficacité des programmes d'action ; rendre plus diverse et plus accessible l’offre de formation ;
  • Valoriser et diffuser des retours d’expériences : des expériences locales sont aussi suivies directement par le centre de ressources pour tester des méthodes et outils et mettre en valeur des sites innovants ;
  • Mettre à disposition des acteurs un système d’information « Références techniques et réseau d’acteurs » : ce site est un outil de diffusion, de communication et d’échanges mis à jour par l’OIEau.

Un portail partenarial sur les captages

Le premier pilier de ce dispositif est désormais en ligne : le site Internet Aires d'alimentation de captages est géré et développé par l'OIEau (Office international de l'eau) dans le cadre du centre de ressources Captages, avec l'appui de l'Inra, du ministère en charge de l'Environnement et du ministère en charge de l'Agriculture.

 

En savoir plus

- Visiter  le portail "Aires d'alimentation de captage"

- Consulter le "Comprendre pour agir" n°23 (octobre 2016) sur les captages

    Page mise à jour le 03/05/2017
    Haut