Le Tronc commun national

Le "tronc commun national" rassemble les rubriques devant être prises en compte lors des inventaires des zones humides et pouvant être complétées par d'autres rubriques, selon les besoins exprimés au niveau des différents bassins versant français. Le cadre commun a pour fonction de faciliter les échanges d’informations et les synthèses à partir des éléments établis par bassin. Il a été élaboré par un groupe de travail national, dont le mandat était de produire une fiche type d'inventaire des zones humides qui soit un "tronc commun national", intégrant les diverses approches existantes.

Depuis 2004, afin de recueillir des données standardisées sur les zones humides, un logiciel de saisie (zonehum) a été élaboré par le Service de l’Observation et des Statistiques (SOeS, anciennement Ifen) et le Service d'Adminstration Nationale des Données et des Référentiels sur l'Eau (SANDRE). Il est basé sur le tronc commun national qui permet de choisir parmi neuf critères de définition du périmètre »:

- Topographie, géologie, géomorphologie,
- Hydrologie (balancement des eaux, zones de crues, nappe…),
- Périodicité des inondations,
- Présence de sols hydromorphes,
- Présence de végétation hygrophile,
- Occupation des sols (limite entre espaces naturels et milieux anthropisés),
- Répartition des habitats (types de milieux),
- Fonctionnalité écologique (connexions, relations entre écosystèmes),
- Inventaires ou périmètres existants (ZNIEFF, ZICO, RAMSAR, Natura 2000, …).


Deux typologies peuvent être utilisées dans le cadre de ce tronc commun national :
- la typologie SDAGE
- la typologie CORINE Biotopes « Habitats humides »

Une standardisation des méthodes d’inventaires des zones humides contribue à une meilleure interopérabilité des données et une valorisation nationale plus aisée.
 

Accéder à la structuration du tronc commun national des inventaires des zones humides.

Page mise à jour le 10/09/2015
Haut