Les échanges avec les eaux de surface

La majorité des milieux humides est alimentée par des eaux de surface, de façon temporaire ou permanente : ruisseaux, crues d’un fleuve… Ces eaux apportent des matières minérales et organiques, ainsi que des organismes vivants qui participent au fonctionnement de l’écosystème.
Dans la plupart des cas, les zones humides possèdent un exutoire d’où l’eau excédentaire s’écoule vers l’aval. Quelques marais constituent des bassins fermés, d’où l’eau ne peut sortir que par évaporation ou infiltration.
Les milieux humides littoraux ont des échanges avec le milieu marin. Les estuaires océaniques sont rythmés par la marée montante et descendante. Les lagunes méditerranéennes ont des entrées marines, liées au vent et aux conditions de pression atmosphérique.

Page mise à jour le 10/09/2015
Haut