Les apports et dépôts

Les milieux humides sont des pièges dans lesquels les matières minérales ou organiques s’accumulent : accumulation de sédiments dans les vallées, accumulation de tourbe…

Ils reçoivent des apports extrêmement variés :
- matières dissoutes dans les eaux de pluie, les eaux souterraines ou les eaux de surface. On citera par exemple le sel entrant avec l’eau marine dans les lagunes, via les « graus », ou les nitrates souvent très présentes dans les nappes phréatiques.
- matières transportées par les eaux de surface, par charriage ou suspension. Il s’agit par exemple des sédiments de taille très diverses (du galet à l’argile) que les crues déposent dans les vallées fluviales. Ces alluvions fournissent des matières importantes pour le fonctionnement des zones humides, qu’il s’agisse du phosphore, de matières organiques ou d’innombrables autres composés.

 

Page mise à jour le 10/09/2015
Haut