Deux méthodes d'estimation

La première méthode pour estimer la valeur des services rendus par les zones humides consiste à chiffrer les infrastructures artificielles, les ouvrages du génie civil (barrages, réservoirs, endiguements, enrochements, stations d'épuration, bassins de décantation, passes a poissons…) qui devraient être construits pour contrecarrer les effets néfastes de la destruction ou de la dégradation des zones humides.

La seconde est de chiffrer les interventions de gestion (désenvasement et dragage, travaux d'entretien des réseaux hydrographiques et canaux, alevinage et lâcher de gibier, programme de restauration) nécessaires pour assurer la pérennité de certains usages de ces milieux.

Page mise à jour le 10/09/2015
Haut