Menaces

Des milieux soumis à de multiples pressions

Les zones humides ont souvent été dégradées ou détruites au nom de l’intérêt de la société : contrôle des inondations, transport, élimination des marais « insalubres », urbanisation, etc.

       Visualisez le schéma

La régression d’un milieu humide peut résulter d’une initiative privée (drainage, remblaiement, plantations), mais aussi de la mise en œuvre d’une action publique comme le creusement d’un canal par l’Etat, ou les effets d’une politique agricole.

La superposition de ces pressions peut aboutir à la destruction de ces milieux.

Par ailleurs, les milieux humides font face à une menace apparemment « naturelle », celle des espèces exotiques envahissantes.

Les principales causes de dégradation et destruction des milieux humides en France

Les causes majeures de disparition de ces milieux sont : le développement de l’urbanisation et des infrastructures, l'intensification de l'agriculture et de l'aquaculture, la déprise et boisement de terres agricoles, l'aménagement des cours d'eau, le prélèvement d'eau, l'extraction de matériaux, l'arrivée d'espèces exotiques envahissantes

Page mise à jour le 22/09/2015
Haut